Le fait qu’un géant comme Apple utilise l’eSIM permettra d’encourager l’adoption générale de cette technologie.

Alors que les nouveaux téléphones de la marque à la pomme permettent enfin d’utiliser plusieurs numéros, ceux-ci le feront différemment des smartphones Android et leurs supports Dual-SIM. Exception faite de la Chine, les nouveaux iPhone prendront en effet en charge une carte SIM physique, ainsi qu’une eSIM. Pour rappel, l’utilisation de la technologie eSIM permet de changer instantanément d’opérateur, par exemple lors d’un voyage à l’étranger, et contribue à optimiser l’espace à l’intérieur du téléphone.

Si la technologie des eSIM n’est pas nouvelle, Apple l’utilise depuis un certain temps sur d’autres de ses produits. Maintenant que la technologie est disponible sur les iPhone, celle-ci devrait voir son adoption générale augmenter considérablement. Selon la firme d’analyse ABI Research, l’utilisation de la technologie par Apple est « essentielle » pour étendre son utilisation dans le monde entier ainsi que l’extension de celle-ci.

D’après la firme, le marché pourrait facilement atteindre 420 millions d’unités par an d’ici 2022. La grande partie des fabricants devraient d’ailleurs emboiter le pas à Apple. Si la firme n’est pas toujours la première à utiliser une technologie, son image de marque et sa portée ont contribué à populariser des fonctionnalités et technologies déjà existantes, telles que le capteur d’empreintes digitales et l’encoche sur le haut de l’écran, qui se trouve actuellement sur beaucoup de téléphones.